Visa Schengen : Détails sur la nouvelle plateforme

La Commission européenne a dévoilé les modifications apportées à ses règlements concernant les visas Schengen, marquant le pas vers la digitalisation des procédures de visa au sein de la zone de libre circulation. Ces ajustements visent à faciliter la mobilité des ressortissants de pays tiers en simplifiant les formalités aux frontières.

La mise en place d'une nouvelle plateforme numérique permettra désormais aux individus de soumettre leur demande de visa en ligne. Lorsqu'un État membre décide d'adhérer à cette nouvelle plateforme, il doit notifier la Commission et EU-LISA de sa volonté de le faire. La plateforme qui sera utilisée pour les demandes de visa Schengen numériques sera appelée « Demandes de visa de l'Union européenne » ou « EU VAP ». Son domaine se terminera par Europe.eu, conformément aux conventions des sites officiels de l'Union européenne.

Conformément aux nouvelles réglementations, les visas Schengen seront désormais délivrés sous format numérique, comprenant un code-barres bidimensionnel crypté. Ces visas numériques incluront une photo du titulaire du visa et seront également imprimables.

Tous les voyageurs, quelle que soit leur origine ou leur destination, auront la possibilité de faire une demande de visa Schengen via cette plateforme. Le pays membre responsable du traitement de la demande sera automatiquement désigné, et les informations seront stockées de manière temporaire aussi longtemps que nécessaire pour accomplir les tâches liées au traitement.

Cependant, les demandeurs devront se rendre à l'ambassade uniquement lors d'occasions très spécifiques. Un représentant tiers, légalement autorisé par le demandeur ou légalement habilité à le représenter, devra également être en mesure de soumettre une demande au nom du demandeur, à condition que l'identité de ce tiers soit incluse dans le formulaire de demande.

Visa Schengen, de nouveaux amendements

D'autres amendements insistent sur l'obligation de payer les frais de visa via la passerelle de l'Union européenne liée au programme VAP, avec un transfert direct des paiements à l'État membre concerné. Aucun détail de paiement électronique ne sera stocké dans le système VIS. En cas d'impossibilité de paiement électronique, les consulats ou les prestataires de services agréés collecteront les frais de visa.

Les demandeurs recevront des notifications électroniques sur toute mise à jour potentielle ou toute nouvelle information concernant leurs demandes ou le statut de leur visa. Ces ajustements prévoient également l'utilisation des systèmes de l'Union européenne tels que le système d'entrée et de sortie (EES) et le système européen d'information sur les voyages et l'autorisation (ETIAS) autant que possible dans le cadre du programme VAP de l'Union européenne.

Cela prend en compte les limites actuelles de la technologie et les investissements réalisés par les États membres dans leurs systèmes nationaux. Il est important de noter que les demandes de visa Schengen pour l'Union européenne seront accessibles en ligne d'ici 2026, marquant une transition majeure vers une procédure plus moderne et efficace.

Retour en haut