Voitures Chery made in Algérie : Une date annoncée

Le marché automobile en Algérie connait une transformation majeure avec l'arrivée de plusieurs marques mondiales. La marque chinoise Chery s’apprête à implanter une nouvelle usine de production de voitures, représentant un investissement massif de 110 millions d'euros.

Ce projet ambitieux est le fruit d'un partenariat entre la société Auto Leader Company et des partenaires chinois, visant à renforcer la présence de la marque Chery sur le marché nord-africain. Selon Aimen Cheriet, le directeur général d'Auto Leader Company, l'année 2024 sera la dernière année de l'importation de voitures Chery en Algérie.

Le responsable de Chery Algérie a souligné que l'objectif de l'entreprise est d'importer 10 000 voitures en 2023, conformément aux accords conclus avec les autorités. Ce chiffre devrait ensuite augmenter de manière significative en 2024, avec une fourchette estimée entre 40 000 et 60 000 voitures. À partir de l’année 2025, la marque chinoise commercialisera ses modèles fabriqués en Algérie.

Une étape importante du projet consistera à établir un réseau de distribution solide, comprenant 32 points de vente agréés répartis dans 30 wilayas du pays. Cette expansion stratégique vise à assurer une présence nationale efficace pour Chery. Le projet se développera encore davantage avec la deuxième phase, marquée par l’implantation d'une usine de fabrication de voitures en Algérie.

Jusqu'à 100 000 voitures Chery par an

Aimen Cheriet a révélé que cette usine sera le résultat d'une collaboration étroite avec des partenaires chinois, détenant respectivement 65 % et 35 % du capital du projet. L'usine, qui sera implantée sur une superficie de 20 000 hectares dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, devrait être opérationnelle d'ici le début de 2025.

Selon Cheriet, la première année de production devrait voir la fabrication de 24 000 voitures, réparties sur trois modèles prévus au marché de la classe moyenne. Cette production devrait atteindre 100 000 voitures par an d'ici la troisième année d'activité de l'usine.

En évoquant les perspectives d'exportation, le responsable a mentionné que dès la troisième année d'activité de l'usine, Chery envisage d'exporter ses véhicules vers les marchés africains et européens. Cette stratégie témoigne de l'ambition de la marque de s'imposer au-delà des frontières nationales.

Retour en haut