Zoo d'Oran : La vidéo d'une lionne affamée suscite l'indignation

Une vidéo poignante d'une lionne extrêmement maigre et visiblement affaiblie, filmée dans un parc zoologique situé dans la ville d'Oran, a suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux. Ces images troublantes, prises par Ziyed, un Franco-algérien en visite dans son pays natal, ont provoqué une profonde consternation parmi de nombreux internautes, incitant les autorités compétentes à agir sans délai.

La lionne, dont l'état de santé semble très dégradé, manifeste sa détresse à travers des cris qui donnent des frissons. En observant attentivement les images, il est clairement visible que l'animal est en très mauvaise santé. Les internautes ont exprimé leur colère et leur inquiétude, exigeant des mesures immédiates pour garantir le bien-être de l'animal.

Ziyed, le jeune homme à l'origine de la vidéo, a annoncé son intention de lancer une pétition afin de sensibiliser l'opinion publique sur les conditions de vie des animaux dans ce parc zoologique. Profondément touché par ce qu'il a pu voir, il espère également prendre contact avec des associations dédiées à la protection des animaux.

Le responsable du zoo d'Oran rassure

Par ailleurs, l’auteur de la vidéo indique avoir interpelé le responsable du zoo sur la situation de la lionne. « Le responsable du zoo m’a affirmé que les animaux sont bien traités ici et qu’ils sont correctement nourris, mais je n'y crois pas une seule seconde ! Mon objectif n'est pas de ternir l'image de mon beau pays, l'Algérie, mais de dénoncer ce zoo », a-t-il déclaré.

Les images de la lionne malheureuse et mal-nourrie ont suscité un vaste débat sur la responsabilité de ce zoo dans la prise en charge de ces animaux. Les réactions indignées continuent d'affluer sur les réseaux sociaux appelant les autorités compétentes à agir. Face à cette situation alarmante, de nombreux internautes appellent à la mobilisation en faveur de ces animaux vulnérables. La vidéo a clairement attiré l'attention sur la nécessité de garantir des conditions de vie décentes pour ces animaux en captivité.

Retour en haut