Les vacances des enfants de la diaspora algérienne prises en charge par le ministère de la Jeunesse et la Grande mosquée de Paris

Dans le cadre d'une initiative visant à renforcer les liens entre la diaspora algérienne et leurs pays d'origine, Sonatrach, en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et la Grande mosquée de Paris, facilite le voyage des enfants de la communauté algérienne résidant en France pour qu'ils puissent passer leurs vacances d'été en Algérie.

Selon la note et les images publiées sur la page Facebook du groupe Sonatarach, c'est sous la supervision du ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane Hammad, et de la ministre de la Solidarité, de la Famille et des Affaires Féminines, Khaloua Krikou, et en présence du Wali de la wilaya de Chlef et d'un représentant du groupe Sonatrach que la première vague d'enfants de la diaspora algérienne a été accueillie à l'aéroport Aboubakr Belkaid de Chlef.

Accompagnés de 73 encadrants, les 900 enfants ont effectué leur voyage au départ de la France par les vols de la compagnie aérienne Tassili Airlines, filiale de Sonatrach. Par ailleurs, en plus de l'aéroport de Chlef, les aéroports Houari Boumediene d'Alger et Ahmed Ben Bella d'Oran ont été mobilisés pour faciliter l'arrivée de ces enfants et leur transfert vers les centres d'accueil et les camps d'été du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Cette initiative s'étalera sur une période allant jusqu'au 18 août 2023, offrant ainsi aux enfants de la diaspora algérienne « l'opportunité de renforcer leur lien avec leur pays d'origine et de renforcer leur sentiment d'appartenance à la patrie ». En outre, cette démarche offre aux jeunes de la diaspora l'occasion de découvrir leur pays d'origine et de renforcer leur identité culturelle et historique et d'établir des liens étroits avec leur héritage algérien.   

Retour en haut