Algérie : découverte d’inscriptions en «tifinagh» datant de la préhistoire

Trois nouveaux sites et vertiges archéologiques ont été découverts dans la wilaya de Béchar, au sud de l'Algérie. Les nouvelles découvertes ont faites dans les régions de Kenadsa et Lahmar, a indiqué à l’agence de presse officielle (APS), le chef de service patrimoine de la direction locale de la culture et des arts, Hamdi Nougal.

Selon le même responsable, le premier site a été découvert au niveau du lieu dit « El Mnassba », situé à 40 km au nord de Kenadsa, où plusieurs pierres portant des inscriptions Tifinagh datant, selon les premières expertises, de la préhistoire au 1er millénaire avant J-C, a expliqué Hamdi Nougal.

Le second site découvert est celui « Chabka ». Celui-ci a été trouvé à 30 km au nord de Kenadsa. Selon toujours la même source, le site comporte plusieurs dessins et gravures rupestres des espèces des éléphantidés, bovidés et rhinocérotidés.

Quant au troisième site découvert  à 8 km au nord-ouest de Lahmar, il comprend un cimetière islamique composé de sept tombes et des tumulus datant de plusieurs siècles, a fait savoir le chef de service patrimoine de la direction de la culture et des arts de la wilaya de Béchar.

Une vaste opération de fouille annoncée en perspective

Cette opération d'envergure a été l'œuvre des spécialistes du centre national de recherches en archéologie (CNRA),  des éléments de la brigade de protection du patrimoine culturel de la gendarmerie nationale (GN) et des cadres de la direction locale de la culture et des arts, a souligné le même responsable.

Ce dernier a affirmé par ailleurs, selon toujours des propos rapportées mercredi 5 avril par l'APS, qu'il sera procédé prochainement à l’organisation d’une vaste opération de fouille archéologique par les spécialistes du laboratoire du patrimoine de l’université « Tahri Mohamed » de Bechar et ceux du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), avec la contribution du CNRA.

 

Retour en haut