AADL Alger : le rêve brisé des souscripteurs

Grosse déception pour des souscripteurs au programme de logements AADL à Alger. Après plusieurs années d’attente, ils ont bénéficié d’appartements situés dans des coins isolés, comme l’a souligné une attributaire qui s’en est remise au président de la République l’implorant de trouver une solution à leur situation. 

Les souscripteurs au programme de logements AADL à Alger n’en reviennent pas suite à l’attribution de leurs appartements. Au lieu d’applaudir et d’exprimer leur joie, ces derniers se sont rassemblés cette semaine devant la direction concernée pour crier leur colère.

Une colère suscitée en fait par les sites des logements attribués. Des sites jugés isolés et ne répondant pas aux attentes. C’est le cas de cette dame qui n’a pas caché son amertume en apprenant que le logement dont elle vient de bénéficier est situé dans la localité de Meftah et plus exactement au niveau du lieu dit Haouch Errih.

Le coup de gueule d’une bénéficiaire

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, cette femme a crié en effet à tue tête sa colère. « Après plus de 10 ans d’attente voilà où on nous envoie », regrette-t-elle. Cette bénéficiaire affirme qu’elle n’a absolument rien contre Meftah et ses habitants  » mais on a demandé à Alger, qu’on nous donne à Alger », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter : « Nous habitons à Ben Aknoun, mon mari est de Ben Aknoun et sa famille est issue d’El Biar, comment voulez qu’on change aujourd’hui de lieu de résidence ? » s’exclame t-elle. « Combien de temps nous faut t-il pour rejoindre nos lieux travail et pour rentrer le soir ? », s’écrie t-elle.

Tebboune interpellé

Cette femme ne semble pas en tous cas prête à rejoindre son nouveau logement. Elle s’en remet d’ailleurs au chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, qu’elle invite à intervenir pour mettre fin à leur calvaire et trouver une solution à leur situation.

Notons que selon des images partagées sur les réseaux sociaux, plusieurs dizaines de souscripteurs ont se sont rassemblés devant le siège de la direction de l’AADL à Alger.

 

Retour en haut