La triste histoire d'une mère algérienne à Montréal

Triste, c'est le moins que l'on puisse dire sur l'histoire qu'a vécu une ressortissante algérienne à Montréal au Canada. Mère de famille, cette dame qui a débarqué dernièrement dans ce pays s'est retrouvé dans un hôpital suite à une fausse couche. Elle est actuellement livrée à elle-même, a affirmé un expatrié algérien qui a fait état de cette accablante mésaventure à travers une publication sur sa page Facebook. 

Selon la même source, cette mère algérienne est mariée. Elle est arrivée au Canada dernièrement, a-t-il écrit. La ressortissante algérienne n'a pas pris le soin de souscrire une assurance et en paye décidemment les conséquences.

Sa vie a tourné en cauchemar. la jeune femme ne sait plus à quel saint se vouer dans un pays où elle n'a pas de proches, ni famille, ni personne sur qui elle peut compter pour tenter de surmonter la pente. Le ressortissant algérien qui a tenu à raconter le calvaire de cette dame sur les réseaux sociaux n'a pas précisé en fait si elle s'est rendue toute seule au Canada.

Il a souligné cependant que cette dame était enceinte, mais suite à des complications dont elle a été victime, elle a perdu son fœtus. Cette mère se trouve depuis dans une situation difficile sur le plan moral et financier, souligne encore la même source. Le comble, indique ce témoin, c'est que cette dernière n'a pas été épargnée par certains énergumènes.

Des énergumènes ne l'ont pas épargnée

Au lieu de la soutenir et de tenter de l'aider financièrement, ces derniers n'ont trouvé mieux que l'accabler, lui reprochant de s'être rendue au Canada sans moyens. Certains sont allés jusqu'à affirmer qu'elle a fait un avortement étant donné qu'elle portait un bébé illégitime, rapporte le même expatrié.

Pour lui, c'est du n'importe quoi, affirmant qu'il a vu lui même les documents de l'hôpital attestant que la femme avait fait bel et bien une fausse couche. « Arrêtez vos racontars », lance-t-il. Ce ressortissant algérien invite ses compatriotes à aider cette dame et promet d'ailleurs de faire de son mieux pour l'assister à surmonter cette mauvaise passe.

Lire aussi - “Sa famille décimée” : le drame d’une Algérienne au Québec

 

Retour en haut