France : le geste plein de courage d'un sans-papiers algérien

Entre sauver la vie d'autrui et prendre le risque d'être renvoyé au pays, le choix a été vite fait par Mounir Belahlou. Ce sans-papier algérien, qui savait qu'il allait attirer les projecteurs et se faire connaitre, a décidé quand même de voler au secours d’une femme séquestrée par deux sans domicile fixe. Un geste héroïque qui pourrait cependant, bien valoir une expulsion de son auteur.

Mounir Bahloul est un jeune algérien originaire de la localité de Chelghoum-Laïd, dans la wilaya de Constantine, à l'est de l'Algérie. Il est arrivé en France et plus exactement à Nancy « il y a deux ou trois ans », a-t-il confié à la presse locale qui est allée à sa rencontre après son geste. Mounir, une trentaine d'année environs avait fui l'Algérie où il travaillait comme coiffeur. « Mon emploi ne suffisait pas à subvenir à mes besoins », a-t-il encore dit.

Comme plusieurs jeunes algériens, il a rejoint la France « pour trouver une vie meilleure ». Les choses ne se sont pas déroulées comme il l'aurait souhaité. Il vit ainsi en cachette, faute de papiers, au risque donc de se faire repérer et d'être ainsi renvoyé au pays.

Un héro malheureux ?

Mounir Bahloul a vécu cependant, début décembre une expérience qui l'a sorti complètement de l'anonymat. Il a en effet, volé au secours d'une femme qui était séquestrée par un couple de SDF dans son domicile. Pour l'histoire, cette dame d'une cinquantaine d'années avait décidé d'accueillir ce couple chez elle à cause du froid. Le jeune homme 38 ans et sa compagne 35 ans, se sont cependant retournés contre elle. Ils l'ont ainsi séquestrée près de quatre jours durant tout en lui volant ses cartes de crédit et en la violentant.

Mounir qui s'en est rendu compte, a tout de suite alerté les services de sécurité qui sont intervenus et ont ainsi libéré la femme et arrêté les deux SDF. L'histoire ne s'arrêtera cependant pas là pour le lanceur d'alerte. Le sans-papier algérien qui s'est fait ainsi démaqué suite à son acte risque d'être expulsé. Il peut compter cependant sur le soutien de la dame qu'il vient de sauver et sur son avocate qui prépare un dossier de régularisation, pour « motifs exceptionnels », qu’elle compte déposer en préfecture.

 

 

Retour en haut