Air Algérie change de terminal à l'aéroport de Paris : les voyageurs galèrent

Le changement de terminal au niveau de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle par la compagnie aérienne Air Algérie n'a décidément pas été sans conséquences pour les voyageurs. Cela leur a en effet engendré des tracasseries et une galère à laquelle ils ne s'attendaient pas. C'est le cas de ce couple algérien qui s'est retrouvé livré à lui-même dans le nouveau terminal. 

Air Algérie à l'instar d'une cinquantaine de compagnies aériennes ont été appelées à changer de terminal au niveau de l'aéroport Paris-CDG au début du mois en cours. Le pavillon algérien devait ainsi déménager au terminal 1 à partir du 5 décembre.

La délocalisation n'a pas été complètement faite. Air Algérie continue en effet à desservir les deux terminaux. Le voyageur peut ainsi se retrouver, sans préavis, dans l'un ou l'autre terminal. Un couple d'Algériens a d’ailleurs vécu cette expérience cette semaine. Leur fils raconte.

"aucune information, aucune indication sur place"

« Mes parents sont venus hier d'Alger à l'aéroport Charles de Gaulle. Le vol était sensé arrivé au terminal 2A, mais vu qu'ils ont fait un retard d'une heure à Alger, le vol à été détourné ver le terminal 1. Moi je suis parti au terminal 2A. Mais aucune information, aucune indication sur place. Heureusement, ils ont mon numéro de téléphone », a en effet indiqué ce jeune à Algérie Expat, ce lundi 19 décembre.

« Ils m'ont fait passer un agent sur place qui m'a expliqué qu'ils étaient au terminal 1 », a-t-il encore affirmé en signalant que « le terminal 2A est à 5 km du terminal 1 ». Pour ce ressortissant algérien, il ne s'agit là que d’un simple exemple. Des dizaines de voyageurs se retrouvent livrés à eux au niveau de l'aéroport parisien.

Air Algérie n'est-elle pas dans l'obligation de préciser le terminal qu'elle dessert lors de chaque vol ? Il est à noter pour rappel que la direction des aéroports de Paris a annoncé, début décembre, l'ouverture du terminal 1 de l'aéroport Charles de Gaulle, après plus deux ans de fermeture pour des travaux d'aménagement.

Lire aussi - Air Algérie : le pilote refuse de décoller pour une raison technique

 

Retour en haut