Automobile Algérie : Fiat signe un nouvel accord

Le constructeur automobile italien, Fiat, a signé mardi 13 décembre un autre contrat en Algérie. Cette fois, l'accord de partenariat a été conclu avec le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels. Et ce "dans le cadre de la création de mécanismes d'un partenariat efficace", a souligné le ministre Yacine Merabi qui a présidé la cérémonie de signature. 

Fiat veut décidemment s'ériger en partenaire agissant en Algérie. Le constructeur italien a exprimé sa bonne volonté en signant une convention cadre avec le ministère de l'Industrie pour être ainsi le premier constructeur à s'engager officiellement pour lancer la production automobile en Algérie.

Fiat n'a également pas tardé à signe le nouveau cahier des charges régissant l'activité de la construction et de l'importation des véhicules en Algérie. Le 29 novembre dernier, Fiat a également paraphé une convention avec l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI). Sur le terrain, le groupe italien a lancé les travaux de la construction de son usine prévue dans la wilaya d'Oran.

Fiat 500 Hybrid
Fiat 500 Hybrid

Lancer de nouvelles spécialités de formation en collaboration avec Fiat

Mardi 13 décembre, Fiat a signé un autre contrat et cette fois avec le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels et ce dans l'optique d'ouvrir le secteur au domaine de la construction automobile.

Autrement dit, le ministère compte ouvrir de nouvelles filières ayant trait à la fabrication et à la maintenance des véhicules en comptant sur l'apport du groupe italien. "La signature de cet accord vient concrétiser l'ouverture du secteur de la Formation professionnelle sur l'environnement extérieur", a indiqué le ministre du secteur, Yacine Merabi lors de la cérémonie de la signature du contrat qu'il a présidé.

Belle aubaine pour les stagiaires

Un contrat qui vise en somme, comme l'a signifié l'agence officielle APS qui a rapporté l'information à "la création de filières de formation professionnelle aux métiers relatifs à l'industrie automobile au profit des formateurs (formation continue) ainsi que des stagiaires et des apprentis".

Et ce "à travers des stages pratiques notamment dans la maintenance, outre la formation de techniciens dans plusieurs spécialités de ce domaine". Au terme de ce contrat, l'usine Fiat ouvrira certainement ses portes pour abriter des stages pratiques des apprentis. Son personnel tachera également à leur prodiguer des formations dignes dans le domaine.

Retour en haut