Une chaîne TV algérienne fermée à cause d'un film américain

Une chaine de télévision privée vient d'être fermée en Algérie. Il s'agit d'El Adjwaa TV qui a cessé de diffuser depuis lundi 14 novembre sur décision de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) qui a pris cette mesure radicale pour un fait jugé gravissime retenue contre la dite chaine. 

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel reproche à cette télévision d'avoir fait passé une scène "inappropriée" d'un film américain, a indiqué un communiqué de l'ARAV diffusé lundi par la télévision publique ENTV. Ce film, indique t-on, a été programmé dans la soirée de dimanche. La séquence qui a valu " la fermeture définitive et immédiate" d'El Adjwaa TV est contraire " aux valeurs de la société algérienne et à sa religion", souligne l'ARAV dans son communiqué.

La nouvelle qui a vite fait le tour de la toile a été différemment appréciée par les algériens. Certains ont applaudi la décision, d'autres par contre l'ont contesté. Pour ces derniers, un avertissement ou un rappel à l'ordre aura été suffisant comme sanction. Il fallait penser aux nombreux salariés dont des pères et des mères de familles qui y travaillent et qui se retrouvent au chômage du jour au lendemain.

Les internautes partagés

En revanche, d'autres internautes ont affiché leur satisfaction suite à cette mesure aussi radicale soit-elle. Des intervenants sur les réseaux sociaux estiment que la chaine de télévision a commis une grave dérapage. Une erreur impardonnable, disent-ils.  Il fallait au moins censurer cette scène "obscène", soutient plus d'un parmi ces internautes.

Cette décision donnera à réfléchir aux autres télévisions privées qui diffusent parfois n'importe quoi et dont les programmes laissent à désirer et parfois offensant, expliquent d'autres. Il est vrai que cette fermeture servira certainement de leçon pour ces chaines à l'avenir. Celles-ci sont appelés à mieux contrôler leur programmes.

Il est à noter que plusieurs chaines ont été rappelée à l'ordre pour la qualité de leurs programmes. Ce fut surtout le cas durant le mois de carême dernier.

Retour en haut