Voyages Algérie : comment sont contrôlés les passagers à l'aéroport

Les voyageurs sont vigoureusement contrôlés au niveau des aéroports à l'embarquement ou à l'arrivée en Algérie. Leurs bagages sont en effet, passés au peigne fin par les éléments de la douane, qui viellent au grain contre tout éventuel trafic de marchandise et de liquidité.

On entend souvent parler de tentatives de transfert illicite d'argent en devises et autres objets de valeurs déjouées dans un tel ou tel aéroport algérien. C'est souvent l'œuvre des agents de la douane et de la police des frontières vigilants à souhait lors des contrôles de voyageurs à l'embarquement ou à l'arrivée.

Ces vérifications minutieuses dissuadent plus d'un à l'idée même d'entreprendre une quelconque combine. Le voyageur est soumis à des contrôles stricts. Ses bagages passent d'abord au scanner. Ils sont soumis ensuite à un second contrôle avant d'être envoyés dans le service "tri bagage" et le chargement.

La PAF et la douane veillent au grain

Mieux, les douaniers accompagnent les valises jusqu'à l'avion pour s'assurer que rien ne s'infiltre en cours de route. Par ailleurs, une équipe de douaniers monte dans l'appareil pour procéder à la vérification des membres de l'équipage, qui ne sont plus depuis quelques temps au-dessus de tout soupçon après que des agents à bord ont été arrêtés pour leur implication dans le trafic.

Il y a lieu de signaler qu'en plus de la vérification douanière, les voyageurs sont également soumis aux mêmes opérations de la part de la police des frontières. Les passagers sont invités au jeu des questions-réponses avant qu'ils ne soient autorisés à passer. Si un soupçon est émis contre une personne, celle-ci sera invitée dans une salle à part où une vérification plus approfondie est effectuée.

C'est lors de cette seconde fouille, menée par les éléments de la Police aux frontières et des douaniers, que les sommes d'argents ou des produits interdits à l'exportation et autres objets sont le plus souvent, découverts.

 

 

Retour en haut