Turkish Airlines : des voyageurs algériens laissés en rade

Des voyageurs algériens ont été laissés en rade au niveau de l'aéroport d'Istanbul où ils ont dû passer la nuit de dimanche à lundi 1er novembre. En cause, la compagnie aérienne turque Turkish Airlines avec laquelle ils devaient renter à Alger a annulé son vol pour des considérations météorologiques. 

Une raison qui ne tient pas la route pour ces passagers dont certains se sont manifestés sur les réseaux sociaux pour crier au scandale. Ces derniers affirment que la compagnie algérienne, Air Algérie a effectué deux liaisons entre Alger et l'aéroport turque durant la même journée de dimanche.

Les passagers qui étaient dans une grande partie des pèlerins qui venaient d'effectuer la Omra en Arabie Saoudite, se sont retrouvés ainsi livrés à eux mêmes des heures durant. " 20 heures" selon des intervenants sur les réseaux sociaux.

Ces passagers qui voulaient transiter par la Turquie pour ensuite prendre l'avion vers Alger ont été surpris par l'annonce de la compagnie turque leur indiquant qu'ils ne pouvaient pas voyager vers Alger dans la nuit de dimanche, comme cela était initialement prévu.

"Turkish Airlines a failli à sa mission"

Turkish Airlines a avancé des raisons météorologiques pour expliquer sa décision de dernière minute. Malgré le grondement de ses clients, les responsables du vol n'ont rien voulu savoir et sont restés en marbre devant les revendications et les cris de colère des passagers dont certains étaient des personnes âgées, indique t-on. Des témoins affirment qu'ils ont eu droit à un traitement indigne.

Les voyageurs qui sont montés au créneau à travers des messages publiés sur les réseaux sociaux dénoncent leur abandon alors qu'ils devaient être pris en charge par la compagnie turque qui est appelée en pareils cas à les loger dans un hôtel, comme le stipule la réglementation de l'aviation civile internationale. Pour eux, la compagnie a failli à sa mission. Certains d'entre eux menacent d'ailleurs de mener une action de justice contre le pavillon turque.

 

Retour en haut