Meurtre de Lola : Dahbia B. a-t-elle tenté de retourner en Algérie ?

La meurtrière présumée de Lola a-t-elle tenté de rejoindre clandestinement l'Algérie ? Selon des sources proches du dossier, la tristement célèbre Dahbia B. a essayé de prendre l'avion à destination d'Alger le mois d'août dernier. 

Le sordide meurtre de Lola, dont le corps a été découvert dans la cours de l'immeuble où elle habitait avec sa famille, continue à faire parler de lui en France. Parallèlement à la vague d'indignation et aux condamnations tous azimuts enregistrés sur les réseaux sociaux, les plateaux de télévision et autres médias, l'enquête semble avancer pour déterminer les circonstances précise de cet abominable crime. Selon nos sources, d’autres révélations seront communiquées en fin de semaine.

Le mystère qui entourait le personnage de la présumée meurtrière commence à être dissipé. On en sait un peu plus pratiquement chaque jour sur Dahbia B., une algérienne de 24 ans qui vivait clandestinement en France.

Il a été révélé ainsi que la suspecte a rejoint l'Hexagone, en 2016, avec un visa d'étudiant. Deux ans plus tard, en 2018, elle est victime de violences conjugales. Elle est « inconnue des services de police sauf qu’elle a été victime, semble-t-il, de violences », a affirmé mardi devant l’Assemblée nationale le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti.

Elle n'a pas remis les pieds en Algérie depuis des années. Pourtant, elle a essayé de rentrer au pays l'été dernier, révèle-t-on. Selon des sources proches du dossier, elle s'est rendue à l'aéroport d'Orly le mois d'août passé pour essayer, semble-t-il, de prendre l'avion à destination d'Alger.

Arrêtée à l'aéroport d'Orly le mois d'août dernier

Dahbia B., qui n'avait ni passeport ni papier avec elle ce jour là, a tenté en tous cas d'accéder à la zone d'embarquement de l'aéroport avant d'être interpellée, soulignent les mêmes sources. Après son arrestation et après que les services de sécurités se sont aperçus qu'elle se trouvait d'une manière irrégulière en France, ils lui ont délivré une Obligation de quitter de territoire français (OQTF).

Une décision qui n'a jamais été exécutée. Chose qu'on reproche justement au gouvernement français, après le meurtre de Lolla. Si la ressortissante algérienne avait été expulsée, Lola aurait la vie sauve actuellement, estiment certaines personnalités de la mouvance d'extrême droite.

Lire aussi - Meurtre de Lola : qui est la principale suspecte, Dahbia Benkired ?

Retour en haut