Voici la date de l'entrée de la première voiture importée en Algérie

Les premiers véhicules importés par les concessionnaires devront entrer en Algérie à partir du 1er janvier prochain. C'est ce que prévoit l'économiste Houari Tighrissi. Intervenant sur les ondes de la radio national, lundi 24 octobre, ce spécialiste s'attend, en outre, à des clauses strictes dans les cahiers des charges de l'activité, qui devrait être publié cette semaine. 

Suspendue depuis 2017, l'importation des véhicules neufs par les concessionnaires devrait reprendre très prochainement en Algérie. Le nouveau cahier des charges, qui a été pour beaucoup dans le retard de cette reprise annoncée à maintes reprises, sera publié cette semaine, selon les orientations du chef de l'Etat lors du Conseil des ministres tenu dimanche 23 octobre.

Après cette publication tant attendue, les premiers agréments seront attribués aux concessionnaires, qui pourront ensuite reprendre leur activité et se lancer dans l'approvisionnement du marché automobile algérien, avec des véhicules neufs de différentes marques, européennes et asiatiques notamment. Ce n'est donc plus qu'une question de temps, pour que les importateurs reprennent le service.

Selon les prévisions de l'économiste Houari Tighrissi, tout devrait entrer dans l'ordre avant la fin de l'année. Selon toujours le même expert, qui intervenait lundi 24 octobre sur les ondes de la radio nationale, les premiers véhicules neufs qui seront importés par concessionnaires débarqueront en Algérie dès le 1er janvier prochain.

2023, l'année de tous les espoirs pour le marché automobile en Algérie

Voilà donc bien une nouvelle qui ne pourra que réjouir l'ensemble des Algériens qui attendent la reprise de cette activité depuis belle lurette. Il faut dire que la suspension de l'importation des voitures neuves et d'occasion n'a pas été sans conséquences sur le marché automobile sen Algérie.

Les prix des véhicules ont atteint des pics vertigineux à cause de l'offre devenue pratiquement inexistante et une demande qui allait en grandissant. Pour plus d'un, l'année 2023 sera celle de la délivrance pour le marché automobile algérien, puisqu'en plus de la reprise de l'importation des véhicules neufs par les concessionnaires, les particuliers auront également le droit d’importer les voitures de moins de 3 ans. Cela en attendant le lancement de la production par les constructeurs qui devrait intervenir au cours de la même année.

Lire aussi - Conditions d’importation des véhicules de moins de 3 ans : ce qu’il faut savoir

Retour en haut