Meurtre de Lola : les Algériens de France doublement impactés

Les ressortissants algériens établis en France sont doublement impactés par le meurtre de Lola, collégienne de 12 ans retrouvé morte vendredi 14 octobre dernier à Paris. En plus de la peine que le sordide crime leur a causé, ils se retrouvent dans le banc des accusés du fait que la présumée meurtrière est une Algérienne. 

La région parisienne est toujours sous le choc après le sordide meurtre commis contre la jeune collégienne, Lola, dont le corps sans vie a été découvert dans la cours de l'immeuble où elle habitait avec sa famille, à Paris. La nouvelle qui a vite fait le tour la capitale française voire tout le pays a bouleversée toute la population, toutes franges et nationalité confondues.

Bien évidemment, les Algériens n'ont pas été en reste de cette vague d'indignation que le crime a suscité en France et ailleurs. Ils étaient des milliers à se sont manifester sur les réseaux sociaux pour exprimer leur chagrin, leur amertume mais aussi leur colère après cet évènement qui ne peut laisser indifférent.

Sale temps pour les Algériens en France

Un tragique évènement dont les Algériens subissent les conséquences parallèlement. En effet, les ressortissants issus de l'Algérie sont montrés du doigt étant donné que les mis en cause de ce crime sont de nationalité algérienne. Le discours haineux développé par les militants et les partis de la droite et de l'extrême droite française semble avoir eu son impact dans l'Hexagone. Les Algériens sont pratiquement tous vus comme des Dahbia B., principale accusée de cet abominable acte.

C'est du moins ce que soutiennent certains ressortissants d'origine algérienne se trouvant en France. Des témoignages affirment que les nord africains et les Algériens en particulier sont contrôlés systématiquement à Paris et dans les différentes villes françaises. En outre, des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent des agents de l'ordre mener une traque sans merci contre les sans-papiers dans la capitale française. Ces derniers vivent en effet un sale temps depuis le 14 octobre.

lire aussi - Meurtre de Lola : qui est la principale suspecte, Dahbia Benkired ?

 

 

Retour en haut