Meurtre d’une chanteuse algérienne à Bobigny : deux frères s’accusent

Deux frères d'origine algérienne se jettent la balle et s'accusent mutuellement dans meurtre de la chanteuse Nafia Chaffa, en 2017. Le procès de cette affaire a été ouvert, vendredi 14 octobre, au niveau du tribunal de Bobigny à Seine-Saint-Denis.

Les faits remontent au mois de décembre 2017. Le corps sans vie de la chanteuse Nadia Chaffa a été trouvé dans le Bois de Boulogne. Les services de sécurité ont aussitôt ouvert une enquête pour déterminer les circonstances précises de ce crime qui a laissé pantois plus d'un.

Les investigations ont mené les enquêteurs vers l'un des deux frères, Ali.O (nom modifié), chez lequel des traces de sang de la victime ont été trouvées. Le mis en cause a été arrêté sur le coup.  Lors de son interrogatoire, celui-ci a nié les accusations portées contre lui et a pointé du doigt son frère cadet qu'il accuse ouvertement d'avoir commis le meurtre.

C'est ce qu'il a soutenu d'ailleurs lors du premier jour du procès. Devant le juge, il a affirmé que son frangin n'aimait pas trop la chanteuse et c'est pour cela qu'il a commis l'acte fatal.

Les deux frères se jettent la balle

Chose que son frère a rejeté. Ce dernier a soutenu de son coté que c'est son grand frère qui a tué la jeune femme et a tenté de lui coller le crime. « C’est un monstre et un manipulateur. Il m’a déjà blessé physiquement et psychologiquement. C’est un psychopathe », a soutenu le petit frère.

Notons que les deux frangins ont mené une vie instable tant en Algérie qu'en France. C'est Ali, l'ainé qui a débarqué en premier dans l'Hexagone. Amoureux de la musique, il a tant essayé de s'organiser en vain. Les déboires de la vie lui ont joué un vilain tour.

Ali a été rejoint quelques années plus tard par son frangin. Les deux frères se sont retrouvés à emménager chez la chanteuse que Ali a connu en Algérie.

Retour en haut