Algérie : voici le prix d'une voiture importée TTC

L'Algérie a décidé enfin d'autoriser la reprise de l'importation des véhicules de moins de 3 ans. La décision qui a été annoncée dimanche dernier a réjoui les algériens d'une manière générale. Passé l'euphorie, ces derniers se demandent sur les modalités, les taxes et les prix de revient de la voiture à importer. 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les consommateurs doivent déchanter car le coût des véhicules, autant le dire tout de go, risquent d'être encore plus chers que ceux vendus localement.

Pour pouvoir importer une voiture, le client est appelé en effet à payer pas moins de trois taxes. En plus des 19% de la TVA ( taxe sur la valeur ajoutée), il doit également verser la taxe des droits de douane laquelle s'élève à 15% du prix de la voiture ainsi que 2% de la taxe solidarité.

Tout compte fait, l'importateur doit payer dont 36% en plus du prix du véhicule. En terme plus clair, si le coût d'achat net de la voiture est à l'équivalent de 100 millions de centimes à l'étranger, elle reviendra au client algérien à 136 millions de centimes. Cela sans oublier les frais du transport et quelques inévitables à coté.

Voici le prix approximatif d'une voiture importée

En outre, il faudra faire aussi avec le taux de change du dinar sur le marché officiel et parallèle. Selon les estimations de quelques spécialistes, les voitures de moins de 3 ans valent entre 10 milles et 15 milles euros en France. Avec le taux de change actuel, 10 mille euros valent 136 5661,00 Dzd au marché officiel et 212 0000,00 Dzd au niveau du marché parallèle.

En ajoutant les 36% des taxes, la voiture reviendra à 185 7298, 00 DA, soit plus de 185 millions de centimes si le client échange la monnaie nationale au marché officiel et à plus de 288 millions de centime s'il procède à l'achat de l'euro au marché noir.

Pour les spécialistes, les prix des voitures importées ne peuvent connaitre une baisse que si les pouvoirs publics décident da baisser les taxes à payer lors de l'opération.

 

Retour en haut