Date du retour à l'importation des voitures d'occasion : ce qu'a dit le ministre

Le ministre de l'Industrie, Ahmed Zghdar, s’est exprimé sur le retour à l’importation de voitures d’occasion en Algérie. Le responsable estime que la décision du président algérien donnera un gros coup de pouce à cette activité dès la fin de l'année en cours ou au début de l'année prochaine.

Concernant la date d’entrée en vigueur de l’importation des voitures de moins de 3 ans par les particuliers, le ministre de l’Industrie indique que cela est lié à la mise en place des lois réglementaires par le ministère des Finances. Ces dispositifs concerneront notamment les procédures douanières et autres.

Le ministre n’a pas donné de date exacte pour l’entrée en vigueur de cette mesure. Mais selon des experts en la matière, les préparatifs dureront quelques semaines seulement et les citoyens algériens pourront se procurer des voitures d’occasion avant la fin de l’année en cours.

Négociation avec de grandes marques mondiales

Au sujet de l’autorisation des concessionnaires automobiles à importer des véhicules, le ministre de l’industrie affirme que le cahier des charges régissant cette activité est prêt et sera présenté lors du prochain conseil des ministres. « Il y aura une percée, surtout après la promulgation de la loi sur l’investissement et des textes d’applications qui s'y rapportent. Je pense que nous sommes sur le point de relancer toutes les industries, y compris l'industrie automobile », a-t-il déclaré.

Le ministre révèle, par ailleurs, que son département est en négociation avec de grandes marques mondiales de l’industrie automobile, pour leurs permettre de fabriquer et d'importer.

Pour rappel, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a autorisé officiellement les citoyens algériens à importer des voitures de moins de 3 ans. Les acquéreurs devront néanmoins compter sur leurs propres capacités financières pour importer ces véhicules pour leurs propres besoins et non à des fins commerciales.

Le président de la république a également donné des instructions pour permettre aux constructeurs étrangers d’importer des voitures pour les revendre en Algérie.

 

Retour en haut