Longues attentes aux aéroports de Paris : ce que les passagers doivent savoir

En ces temps ou rien n'est plus sûr pour le trafic aérien, secoué qu'il est par de sérieuses perturbations, prendre l'avion relève d'un véritable parcours de combattant. L'attente au niveau des aéroports peut durer une éternité. Le voyageur est appelé en à s y présenter trois heures au moins avant l'horaire du départ du vol. 

Après l'épisode du Covid-19, le trafic aérien a repris ses droits cette année. Cette reprise ne s'effectue pas par la plus belle des manières. Des perturbations sont devenues monnaie courante. Des vols sont ainsi annulés, reportés ou retardés à longueur de semaines.

A vrai dire le transport aérien est en train de payer les conséquences de la crise sanitaire qui lui a laissé des séquelles qu'il n'arrive pas à panser. Durant cette crise, signalons- le, le secteur a libéré un nombre important de son personnel qu'il n'arrive pas à remplacer actuellement. Du coup, des aéroports fonctionnent avec des effectifs réduits et ne cela n'a pas été sans conséquence sur les voyages.

Quand voyager devient une corvée

Les passagers se retrouvent ainsi soumis à de rudes épreuves. Voyager est devenu une véritable corvée pour eux. Ils vivent en effet le calvaire au niveau des aéroports où ils sont appelés à se munir d'une patience de fer pour supporter les longues et interminables attentes avant l'embarquement.

Les différentes structures aéroportuaires ainsi que les compagnies aériennes ne cessent d’ailleurs d'appeler leurs clients pour se présenter à l'aéroport plusieurs heures avant le vol. C'est le cas de l'aéroport parisien, Charles-De-Gaulle ou le voyageur risque tout bonnement de rater son vol s'ils ne prennent pas certaines dispositions, relèvent des passagers qui ont l'expérience.

« C'est chaotique les aéroports de Paris »

« C'est chaotique les aéroports de Paris. J’y suis allé deux fois 3h avant le vol, l’année passée, et j’ai limite raté mon vol. Les contrôles prennent énormément de temps. Je conseillerais d’arriver 5h avant le vol pour être tranquille ». L'auteur de ce témoignage répondait en fait à un proche d'une ressortissante algérienne qui devait prendre l'avion vers l'Algérie et qui demandait conseil pour elle.

« Pour les gens qui ont déjà voyagé depuis Paris CDG. Pour un vol à 8h du matin avec ASL Airlines, il faut absolument être à l'aéroport 3h avant le vol ? », se demandait celui-ci. Précisant que l'intéressée « stresse un peu car impossible pour elle d'être à l'aéroport à 5h ».

" Il faut minimum 2h avant le vol", le conseil d'un voyageur

« À Paris-Charles de Gaulle, il est obligatoire d’arriver 3h à l’avance surtout si elle ne connaît pas l'aéroport déjà ! Il est hyper grand. Pour aller à la porte d'embarquement on peut mettre 20mn des fois. Il faut minimum 2h avant le vol. 1h avant, elle va rater son vol a coup sûr », a répondu d'ailleurs un autre.

Une autre cliente a souligné que la compagnie aérienne ASL Airlines est intransigeante sur le sujet. « Arrivé 2h15 avant l'enregistrement, c'était fermée et aucune solution nous a été proposée, sauf de repayer des billets encore plus chers à l'aéroport pour le vol du soir. J'ai préféré rester 3 jours de plus et payer moins cher qu'à l'aéroport, mais pour moi ASL plus jamais », a-t-elle écrit.

A vrai dire l'arrivée trois heures au moins à l'aéroport avant l'horaire prévu pour son vol n'est nullement propre aux aéroports parisiens, encore pour moins pour ASL Airlines. C'est une situation qui s'est généralisée pour pratiquement l'ensemble des aéroports et des compagnies aériennes.

 

Retour en haut