Retour à l’importation de voitures en Algérie : ce qu’a dit le premier ministre

Le dossier de l’importation et de montage de voitures en Algérie continue de susciter le débat. Ce jeudi 6 octobre, le premier ministre algérien s’est exprimé une nouvelle fois sur le sujet. Aïmene Benabderrahmane a réaffirmé la volonté du gouvernement algérien à mettre en œuvre une nouvelle stratégie visant à trouver des solutions radicales au dossier automobile.

Dans une réponse adressée aux députés de l’APN, le premier ministre a révélé l'existence de négociations très avancées avec des constructeurs automobiles internationaux qui ont exprimé une réelle volonté d'investir dans le domaine en Algérie. Aïmene Benabderrahmane a indiqué que les négociations avec les constructeurs automobiles seront achevées avant la fin de ce mois.

Le premier ministre promet des solutions pour les déséquilibres enregistrés dans les politiques précédentes. Il rappelle que les factures d'importation de voitures dans les années précédentes sont estimées à 7,6 milliards de dollars. Des fonds qui selon le premier ministre, peuvent permettre de créer 10 usines automobiles. C’est pourquoi, le gouvernement se doit de prendre toutes les précautions pour éviter que cette situation ne se reproduise.

Un cadre qui protège les droits des consommateurs

Par ailleurs, le même responsable promet que le nouveau cadre s'occuperait d'une question tout aussi importante, qui est la protection des droits des consommateurs. Il souligne l'enregistrement de plusieurs dépassements dans le passé qui ont conduit à priver les consommateurs de leurs droits en matière de délais de livraison, les droits de garantie, les services après-vente et la fourniture de pièces de rechange pour véhicules.

Asseoir une véritable industrie automobile en Algérie,  repose principalement selon le primer ministre, sur l'encouragement des constructeurs automobiles internationaux à investir dans notre pays. Et ce en leur offrant de nouveaux avantages consacrés dans la nouvelle loi sur les investissements. Ce qui attirerait les plus grandes marques internationales dans le domaine de la fabrication.

Retour en haut