Air Algérie : l'aéroport de Montpelier rouvre ce lundi

L’aéroport de Montpelier est rouvert ce lundi 26 septembre 2022 la reprise de trafic aérien est envisagé pour cet après-midi, selon la préfecture de l’Hérault. L’opération de tractage de l’avion de fret ayant fait une sortie de piste est terminée avec réussite.  

Le retrait du Boeing 737 qui a raté son atterrissage samedi dernier a été effectué avec succès. L’opération qui a débuté hier après-midi et qui s’est poursuivie jusqu’à ce matin. « L’avion a pu être déplacé de la zone de l’accident vers un espace sécurité sans endommager sa structure et sans générer de pollution », indique la préfecture de l’Hérault.

La reprise du trafic aérien est envisagée dans l’après-midi de ce lundi à l’aéroport Montpellier-Méditerranée. Les avions devront être autorisés à atterrir sur le tarmac après deux jours de fermeture.

75 000 euros/jour de pertes financières

Cette fermeture forcée aura eu des conséquences financières importantes. Des vols déroutés, leurs passagers acheminés vers d'autres aéroports, un trafic à l'arrêt, une aérogare et des parkings vides. Selon Franceinfo, l’aéroport aurait enregistré environ 75 000 euros de pertes journalières.

Concernant les vols de la compagnie nationale Air Algérie, aucune desserte n’a été impactée par cette fermeture. En effet, les vols du pavillon national reliant Montpelier à Alger et Montpelier à Oran sont programmés tous les mercredis et vendredis.

Un seul vol avec l’Algérie risque d’être touché est celui de Montpelier – Alger de Transavia. Le vol prévu ce lundi, risque d’être annulé ou transféré vers un autre aéroport.

Programme des vols Montpelier – Algérie

  • Air Algérie

Montpellier – Alger : mercredi et vendredi

Montpellier – Oran : mercredi et vendredi

  • Transavia

Montpellier – Alger : lundi et mercredi

Montpellier – Oran : mercredi

Au total, la fermeture de l’aéroport aura occasionné le retard, l'annulation ou le reroutage d'une centaine de vols affectant 15000 passagers. La reprise des vols étant prévue pour cet après-midi, le premier vol ne devait toutefois pas intervenir avant le milieu d'après-midi, après les vérifications de sécurité nécessaires afin d'éviter tout suraccident.

Retour en haut