Indemnisation Transavia : les passagers n’ont rien reçu

La compagnie aérienne à bas prix Transavia a annulé « environ 300 vols au cours des six derniers mois », a indiqué Sandra Molenaar, directrice de Consumentenbond. Les voyageurs touchés par ces annulations n’ont pas perçus d’indemnisations en raison d’une erreur sur le site web  transporteur aérien.

En effet, « des dizaines de milliers de clients » de Transavia, qui ont très probablement droit à une indemnisation, n’ont à présent rien vu venir. « Le formulaire de réclamation en ligne de Transavia indique souvent à tort qu’une personne n’a pas droit à une indemnisation » a informé la directrice de Consumentenbond, une organisation néerlandaise à but non lucratif qui promeut la protection des consommateurs.

Les responsables du pavillon français sont sommés « rectifier cette erreur », ajoute ladite association. D’ailleurs, la réglementation européenne dit que « si une compagnie aérienne annule un vol, elle doit rembourser les passagers ou leur proposer un vol de remplacement ».  Aussi, si « votre vol est annulé peu de temps avant ou si vous arrivez à destination plus tard que prévu, vous avez également droit à une indemnisation pouvant aller jusqu’à 600 euros par personne ».

De son coté, Transavia estime que la situation est « surestimée » par l’association de consommateurs. Selon, le porte-parole de la compagnie aérienne, « l’enquête a été menée sur la base d’un formulaire erroné ».

Cas de droit à une indemnisation

Dans ses conditions générales de transport, Transavia a informé ses clients des cas où ils ont droit à une indemnisation. « Nous sommes parfois contraints d'annuler un vol en raison de "circonstances exceptionnelles", indépendantes de notre volonté. On entend par circonstances exceptionnelles des événements tels que des grèves, des instabilités politiques, de mauvaises conditions météorologiques, des problèmes de sécurité au sol et en vol et des défaillances imprévues » peut- on lire sure la brochure.

La compagnie a également précisé que si un vol est annulé « alors qu’il n’y a pas de circonstances exceptionnelles, vous avez alors droit à une compensation financière », sauf si :

  • Vous avez été informé entre 2 semaines et 7 jours précédant l'heure de départ initialement prévue, et votre nouveau vol ne décolle pas plus de 2 heures avant et n’atterrit pas plus de 4 heures après votre vol initial.
  • Vous avez été informé dans les 7 jours précédant l'heure de départ initialement prévue, et votre nouveau vol ne décolle pas plus d'une heure avant et n’atterrit pas plus de 2 heures après votre vol initial.

Lire aussi - La Turquie refoule des voyageurs algériens : les explications d’Air Algérie

Retour en haut