Tassili II : "aucune hygiène" et "aucun respect", clame une passagère

Encore un témoignage négatif sur l'état des lieux au niveau des navires de la compagnie maritime Algérie Ferries. Cette fois, c'est le bateau Tassili II qui a été cité. Selon une passagère, auteure de ce témoignage, celui-ci se trouverait dans une situation d'insalubrité inouïe.

En plus des reports et d'annulations de ses traversées entre autres problèmes d'ordre organisationnel qu'on lui reproche, Algérie Ferries aurait également un souci avec l'hygiène au niveau de ses navires. C'est en tous cas ce qu'affirment des passagers, qui sont de plus en plus nombreux à se manifester sur les réseaux sociaux pour évoquer la question. Dans leurs différents posts, ils décrivent des situations d'insalubrité insoutenable dans ces bateaux.

Les quatre navires de la compagnie ont été pratiquement tous cités dans ces témoignages relatifs à l'état intérieur des car-ferries de la compagnie. Cette fois, c'est le Tassili II qui a été dénoncé pour « sa saleté » par une passagère ayant emprunté la traversée Skikda- Marseille.

« Aucun respect ! »

« Traversée du 15 septembre, Skikda-Marseille. Le Tassili 2 une vraie catastrophe ! Aucune hygiène ! », a écrit la cliente. Et d'ajouter : « la « salle de bain, un nid à microbes ! De la moisissure partout sans parler des toilettes bouchées qu’on ne peut pas utiliser et qui en plus de ça fuite à même le sol ! ». « On paye notre trajet, notre cabine, la moindre des choses c’est d’avoir un minimum de confort ! », s'insurge-t-elle.

La dame souligne en outre qu'elle s'est retrouvée dans une situation inextricable. « Je me retrouve, indique-t-elle, dans une cabine à partager avec 2 autres femmes. Enceinte de 7 mois, je prends le dernier lit qui restait. Sauf qu’il n’y a pas d’échelle… alors je ne vous dis pas la galère... Pareil pour mon père qui se retrouve sur un lit du haut, alors qu’il a 72 ans ! », a raconté la cliente qui a pris le soin d'accompagner son témoignage avec des photos et une vidéo qui montre l'état d'insalubrité de la cabine et des sanitaires. « Aucun respect ! », dénonce-t-elle pour conclure.

Lire aussi : Algérie Ferries : « nous sommes des clients, pas du bétail »

Retour en haut