Air Algérie annonce la fermeture d'un aéroport

La compagnie aérienne Air Algérie a annoncé, ce lundi 19 septembre, la fermeture d'un aéroport au sud du pays. Il s'agit de l'aéroport de Ain Salah qui était desservi par le pavillon algérien au départ d'Alger. Par conséquent la fréquence a été transférée vers une autre destination. 

Après plusieurs mois de fermeture à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, la compagnie aérienne algérienne a été autorisée à reprendre certains de ses vols domestiques la fin de l'année 2020. Elle dessert depuis plusieurs aéroports et assurant des navettes quotidiennes et hebdomadaires pour certaines destinations.

Parmi les villes desservies se trouve Ain Salah située au sud du pays. Une destination très prisée en fait dans la mesure où la région abrite des entreprises qui emploient des dizaines voire des centaines d'expatriés et d'ouvriers issus des wilayas du nord du pays.

Ces employés entrent chez eux et font le voyage inverse pour regagner leur lieu de travail par avion. Air Algérie qui leur offre cette opportunité, opère une navette par semaine au départ de l'aéroport d'Alger.

Les vols d'Air Algérie transférés vers l'aéroport d'Adrar

Cependant cette fréquence sera délocalisée vers l'aéroport d'Adrar à cause des travaux lancés au niveau de celui de Ain Salah, a indiqué la compagnie aérienne algérienne dans une mise à jour publié lundi sur sa page Facebook

« Suite aux travaux de renforcement de la piste de l'aéroport, Air Algérie transféré tous ses vols prévus sur l'aéroport d'Ain Salah vers l'aéroport de Adrar à compter de 20 septembre 2022 et durant toute la période des travaux », a écrit en effet le pavillon algérien dans on communiqué. « Air Algérie ne manquera pas de vous informer de l'évolution de la situation », a t-il ajouté.

Les voyageurs empruntant cette route sont donc avertis et sont appelés à prendre leur précautions à cet effet. Notons que la distance entre les deux villes est estimée à un peu plus de 300 kilomètres.

Lire aussi - Air Algérie : des vols transférés vers la nouvelle aérogare d’Oran

Retour en haut