Dinar algérien : les prévisions optimistes d'une agence américaine

Le cours du dinar algérien ne cesse de dégringoler depuis des années. Il devrait cependant se reprendre dans quelques semaines. Cette remontée devrait se poursuivre encore jusqu'à la fin de l'année en cours, selon les prévisions d'une agence américaine. 

Il s'agit du fournisseur de données Fitch Solutions, qui s'attend à ce que la monnaie algérienne s’apprécie à 136,30 DA pour un USD d’ici fin 2022. Dans une étude intitulée « Un dinar algérien plus fort se répercutera sur une baisse de l’inflation et une croissance plus rapide », publiée le 31 août dernier, l'agence affirme que c'est l'objectif tracé par les autorités algériennes.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, souligne la même source, a indiqué le 1er août dernier que l'Etat compte soutenir le dinar durant les prochains mois. La même source affirme que les autorités algériennes peuvent réussir le défi.

Le dinar algérien va terminer l'année plus fort

Elles « ont la capacité de le faire en raison de l’envolée des réserves de change ». Ladite agence prévoit que le dinar, qui a enregistré une appréciation de 3,5% au cours mois d'août dernier, devrait terminer l’année 1,8 % plus fort que son niveau de fin 2021. L'objectif de l'Algérie est de ramener le change à 140,22 DA pour un dollar (USD) et 142,83 DA pour un euro, soutient encore Fitch Solutions.

Il est clair qu'une appréciation du dinar sera d'un bon apport sur l'économie nationale. « Une monnaie plus forte permettra d’inverser les chocs inflationnistes défavorables qui se sont produits depuis le début de l’année et contribuera à contenir le mécontentement social », souligne le fournisseur de données dans son étude.

« Une devise plus forte ralentira l’inflation pendant le reste de l’année », indique encore la même source. Expliquant que « l’appréciation significative du dinar fera baisser les prix à l’importation" et "cela conduira à une décélération généralisée des taux d’inflation, passant d’un sommet de 11,8 % en glissement annuel en juin 2022 et d’une moyenne de 10,1 % en glissement annuel au premier semestre 2022 à une moyenne de 7,9 % au deuxième semestre 2022 ».

Quel impact sur le quotidien des algériens?

La monnaie nationale continuera son appréciation en 2023 encore, selon toujours les prévisions de l'agence américaine. « En 2023, nous pensons que la monnaie continuera de s’apprécier en raison de la volonté politique de soutenir la monnaie et des facteurs économiques qui le permettent », a expliqué la même source.

« En effet, les prix du pétrole devraient atteindre en moyenne 100 dollars le baril en 2023, en légère baisse par rapport aux 105 dollars le baril en 2022. Cela maintiendra le solde du compte courant en excédent (0,3 % du PIB), permettant aux réserves de change de grandir. Un tampon externe relativement plus fort permettra à la Banque d’Algérie de continuer à soutenir le dinar, qui devrait atteindre 131,80 DA/USD d’ici fin 2023 », souligne l'agence.

Lire aussi : Voici le prix de 1000 euro en dinar algérien sur le marché noir

Retour en haut