Vols Algérie : un vol de Transavia fait 10 heures de retard

La compagnie aérienne française, Transavia fait parler d'elle depuis quelques jours à cause d'un vol qui a enregistré pas moins de 10 heures de retard. Il s'agit d'une liaison Oran-Montpellier du 7 septembre dernier. Prévu initialement à 15h20, le départ du vol ne s'est effectué que tard dans la nuit, au grand dam des passagers qui ne savaient plus à quel saint se vouer.

Le comble c'est que la compagnie n'a pas jugé utile d'informer ses clients qui n'avaient donc qu'attendre l'arrivée de l'avion. L'attente fût longue cependant. Les passagers qui ont certainement dû arriver au niveau de l'aéroport d'Oran au moins trois heure avant l'horaire prévu pour le vol, pour les besoins du contrôle d'enregistrement et autres formalités, auront passé ainsi presque toute la journée dans cette structure aéroportuaire.

« Bravo à Transavia pour un Oran-Montpellier à 16 h. Il est 1 h du matin, toujours pas décollé », a écrit un des passagers dans un post partagé sur les réseaux sociaux. L'avion n'a en fait pris son départ qu'à 1h20, alors qu'il devait arriver à l'aéroport de Montpellier en fin d'après midi de la journée précédente, soit le 7 septembre.

Les raisons du retard

Que s'est-il donc passé pour que ce vol enregistre un si important et agaçant retard ? Selon Flight Radar, cité par le journal Capital, l'appareil qui devait assurer cette liaison, a effectué une navette imprévue vers Ibiza dans la journée.

Un imprévu qui n'a donc pas été sans conséquences. Le vol a été retardé à Montpellier dont le départ était prévu à 13h25 pour une arrivée à 14h10. Par conséquent, le vol retour a été également repoussé.

Les passagers qui ont été mis à rude épreuve ne pouvaient qu'attendre au niveau de l'aéroport. Selon Capital, ces derniers peuvent réclamer une indemnisation suite à cette mésaventure. Dans pareil cas, explique la même source citant la réglementation européenne en vigueur, les passagers ouvrent droit à un remboursement semblable à celle d'une annulation.

Lire aussi : Vols Paris – Alger : retour des bonnes affaires avec Transavia

Retour en haut