L'Algérien qui s'est marié avec deux femmes à la fois, répond aux critiques

Le jeune algérien qui s'est marié le week-end dernier avec deux femmes à la fois, dans  la wilaya de Skikda a rompu le silence et s'est exprimé sur le sujet. Dans une publication sur sa page Facebook, lundi 5 septembre, l'heureux marié a surtout répondu aux critiques dont il a fait objet. 

Si Rachid, c'est son nom, du moins sur Facebook, s'est convolé en juste noces le week-end passé, avec deux femmes. Ce mariage unique enregistré dans la wilaya de Skikda, à l'Est de l'Algérie a enflammé la toile des jours durant. Ils étaient en effet des dizaines d'internautes à avoir partagé l'information sur les réseaux sociaux. Les commentaires sont allés par ailleurs bon train.

Si certains ont applaudi l'initiative, d'autre par contre l'ont dénoncé.  « C’est une atteinte à la dignité de la femme. Il aurait pu faire deux cérémonies différentes ! », s’est indigné à titre d'exemple un Facebookeur.  « Le mariage n’est pas un jeu » a lâché un autre se demandant « si réellement le mari peut assumer ses responsabilités envers ses deux femmes et ses enfants par la suite ».

"Le mariage s'est fait avec le consentement de tout le monde"

L'intéressé lui s'est manifesté lundi 5 septembre, pour répondre à ces critiques. Il a affirmé dans une publication sur sa page Facebook que le fameux mariage a été effectué après le consentement des deux femmes et de leurs familles. Il a souligné que son intention est de fonder un foyer, rien de plus.

Il a tenu en outre à faire savoir qu'il n'est pas un homme riche, comme le soutiennent certains. " Ceux qui disent que c'est ma mère qui m'a imposé ce mariage se trompent énormément. J'ai perdu mes deux parents dernièrement. Ma maman a tenu tant à ce qu'elle soit présente à mon mariage, hélas, le destin en a voulu autrement", a t-il encore écrit.

Si Rachid s'est dit par ailleurs étonné par tout ce bruit que son mariage a suscité en Algérie. "Sincèrement je m'attendais pas à tout cela", a t-il indiqué. Il a en outre souligné qu'il avait trouvé toutes les peines du monde pour trouver un lieu pour célébrer son union avec ses deux femmes.

Retour en haut