Corsica Linea se dote d'un navire futuriste et écologique

La compagnie maritime française, Corsica Linea, se met désormais à l'heure futuriste et écologique. La construction de son navire alimenté au gaz naturel liquéfié (GNL) a atteint sa phase finale. Sa mise en service est annoncée pour la mi-novembre prochaine. 

Il s'agit d'une première mondiale dit-on. Baptisé le « Galeotta », ce navire a été commandé en 2019 et a été mis à l’eau le 19 septembre 2021 par le chantier naval Visentini, situé à Porto Viro, au sud de Venise. Le week-end dernier, il a quitté ce chantier pour rejoindre celui de Trieste ou il subira des essais en mer et des travaux de finition, a indiqué le site Mer et Marine qui a rapporté la nouvelle le 31 août dernier.

La même source affirme que le car-ferry devrait rejoindre la flotte de la compagnie française d’ici la fin d'octobre prochain. Sa mise en service est attendue pour la mi-novembre. « C'est une solution inédite, une première mondiale », s'est félicité le président de la compagnie, Marc Reverchon, cité par le média BFMTV, lundi 5 septembre.

La construction du navire alimenté au GNL entame sa phase finale

Il s'agit d'un « équipement qui est totalement novateur dans le monde maritime », a souligné de son coté Stanislas Lemor, PDG de Stef, spécialiste de la logistique du froid cité par BFMTV, qui a également rapporté la déclaration faite par directeur des relations extérieures et innovation chez AtmoSud, organisme régional de surveillance de la qualité de l'air à l'AFP. « Ils vont bien plus loin que ce qu'impose la réglementation, en traitant toutes les émissions de particules », a déclaré ce dernier.

D’une longueur de 206 mètres, ce car-ferry de Corsica Linea, qui porte l'écriteau « premier navire au monde zéro particule », pourra accueillir 650 passagers et 150 véhicules légers sur un car deck dédié. Il est en outre capable de naviguer à la vitesse de 23 nœuds.

Il y a lieu de souligner que ne navire desservira, dans un premier temps, la ligne entre Marseille et la ville d’Ajaccio. Il sera ensuite affecté pour les lignes vers le Maghreb dont l’Algérie pour l’essayer sur les longs trajets.

Lire aussi - Corsica Linea : un nouveau ferry GNL pour l’Algérie ?

Retour en haut