Vols quasi vides d'Air Algérie : un député réclame une enquête

Un député de l'émigration a réclamé l'ouverture d'une enquête concernant le phénomène des vols presque vide de la compagnie aérienne Air Algérie. Il s'agit de Farès Rahmani, qui a appelé les passagers à se manifester lorsqu'ils voyagent à bord d’avions qui n'affichent pas complets.

Malgré le rappel émis par les hautes autorités du pays et la forte demande à laquelle elle fait face, Air Algérie se permet toujours d'effectuer des vols avec des places vides. C'est en tous cas ce qu'a laissé entendre le député de l'émigration, Farès Rahmani, qui a en effet jeté un véritable pavé dans la marre, vendredi 26 août, en affirmant que des avions du pavillon algérien décollent toujours presque vides.

Ce parlementaire n'a pas hésité en effet à crier au scandale. Pour lui, ce n'est pas normal que des vols soient opérés à moitié plein, alors que des ressortissants algériens vivent le calvaire au quotidien afin de trouver une place pour entrer au pays.

Les voyageurs appelés à témoins

Dans des déclarations au journal arabophone Echorouk, le représentant de la diaspora a appelé les pouvoirs publics à ouvrir une enquête sur ce phénomène et punir ensuite les coupables. Le député a par ailleurs suggéré aux passagers de contribuer à démasquer ces derniers.

Il a ainsi recommandé aux clients d'Air Algérie, et ceux d'Algérie Ferries aussi, de prendre des vidéos et des images lorsqu'ils voyagent à bord d'un avion ou d'un navire qui a des places inoccupées.

Farès Rahmani veut en fait lutter contre ce fléau. Le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune, qui a eu écho de ce phénomène, a à maintes reprises appelé les responsables d'Air Algérie et d'Algérie Ferries à veiller au grain, pour mettre fin à ces pratiques qui ternissent l'image des deux compagnies aux yeux des Algériens.

Lire aussi - Agence Paris Opéra d’Air Algérie : les conseils précieux d’une usagère

 

 

Retour en haut