Air Algérie : la diaspora réclame plus de vols vers la France

Le nombre de vols qu’opère Air Algérie actuellement au départ de l’Algérie vers la France n’est pas en mesure de satisfaire le forte demande des passagers. C'est la fin des vacances et la période de la rentrée sociale en France. Les expatriés algériens retournent en nombre dans leur pays de résidence. 

Sur les billets au départ de l’Algérie, c'est la ruée. Ce qui a entrainé d'ailleurs, une hausse vertigineuse des prix des tickets d'avion et de bateau. En effet, « Hormis les réservations, faites en aller – retour, toutes les compagnies aériennes et même maritimes ont annoncé le manque de place dans le sens Algérie – France », a soulevé l’ex député de la diaspora, Samir Chaabna.

Air Algérie opère actuellement 170 vols par semaine entre l’Algérie et la France. Mais cela demeure insuffisant en cette fin de la saison estivale : la période du retour de la diaspora algérienne vers la France. Beaucoup de familles algériennes sont en état de stress de crainte de rater la reprise pour les parents et la rentrée scolaire prévue le 1er septembre pour les enfants.

Les députés de la diaspora réclament plus de voyages

Face à cette situation, les représentants de la diaspora algérienne réclament des voyages supplémentaires aussi bien pour les compagnies aériennes que pour les compagnies maritimes.  En effet, dans une déclaration accordée vendredi 26 août au quotidien Echourouk, député Fares Rahmani a insisté sur la nécessité du renforcement du programme de vols entre l’Algérie et différents pays européens notamment en cette saison estivale. « La période actuelle connaît une forte tension sur les voyages », a-t-il constaté en se demandant : « Pourquoi Air Algérie n’a-t-elle pas pris ses précautions à l’avance ? Sachant qu’elle a assisté à la même pression au début de la saison estivale pour les vols au départ de la France ».

Dans la même sens, le député des Algériens de France, Abdelouahab Yagoubi a déjà interpellé les « autorités de tutelle de réagir en proposant des voyages supplémentaires ». Cette crise s'est faite encore plus sentir, avec les nombreuses demandes des étudiants algériens qui ont obtenus leurs visas d'études en France. Ces universitaires doivent arriver dans l'hexagone avant la rentrée pour accomplir les procédures d'inscriptions et d'installation.

Il est à noter par ailleurs que les compagnies maritimes opérant des traversées entre l’Algérie et la France ont déjà renforcé leurs programmes avec des traversées supplémentaires. Chose attendue aussi de la compagnie aérienne Air Algérie afin de permettre une fin de séjour, en bonté pour la diaspora algérienne.

Retour en haut