Taxe hauteur : Corsica Linea tournée en dérision

Les passagers se tournent désormais vers les réseaux sociaux pour organiser leurs voyages. Sur les groupes Facebook et forums de discussion, ils échangent les informations et les conseils sur les traversées maritimes. Certains passagers partagent leurs impressions sur le bon déroulement de leurs voyages, alors d’autres poussent de véritables coups de gueule et tournent en dérision les compagnies desservant l'Algérie.

C’est le cas de ce passager qui a partagé la photo du tube de plomberie utilisé, par les contrôleurs de Corsica Linea, pour mesurer la hauteur des voitures dotées de coffres de toit. Sur un ton ironique, le passager s’est demandé : « J’aimerais bien savoir quel chiffres d’affaire fait Corsica Linea, juste avec ce tube en plastique ? ».

L’internaute fait référence à la taxe sur la hauteur que la compagnie corse fait payer à ses usagers, lorsque la hauteur du véhicule dépasse 1 m 90. Les internautes ironisent sur la toise utilisée par Corsica Linea.

Un passager ayant déjà effectué une traversée avec Corsica Linea raconte : « J’ai payé 150 euros au départ du 7 août à cause de ce maudit tube en plastique ». Mais pour une autre internaute, la compagnie corse a raison de renforcer les contrôles sur les « pseudo déménageurs, surtout les revendeurs qui amortissent leur vacances ».

Des surcoûts de 50 à 300 euros

Les passagers qui voyagent avec des véhicules, ayant un coffre en toit, doivent s’acquitter avant l’embarquement d’une taxe hauteur. Les surcoûts peuvent aller de 50 euros jusqu’à 300 euros pour une surcharge.

« Il est important de bien déclarer tout supplément avant l’embarquement sous peine de payer un supplément voir à se faire refuser l’embarquement », précise Corsica Linea sur son site internet. Soulignant que « si la hauteur totale du véhicule + chargement dépasse 1,90m, un supplément hauteur s’applique dans le sens France – Algérie et Algérie – France ».

Par ailleurs, Corsica Linea se réserve « le droit de refuser l’embarquement des véhicules non conformes aux déclarations effectuées au moment de la réservation dans le cas où il manquerait des emplacements adaptés dans le garage du navire ».

Retour en haut