Régularisation des sans papiers : nouvelle initiative citoyenne en Belgique

En l’absence de volonté politique pour la régularisation des personnes sans-papiers belges, un projet de loi en leur faveur est mené par la société civile. Des acteurs sociaux ont décidé de porter le débat au Parlement, en attendant à ce que cette loi devienne réalité en Belgique.

Pour mettre en place des critères clairs, justes et permanents de régularisation des personnes sans-papiers, des associations, des associations, militants, syndicats et autres citoyens ont menée une loi en faveur des sans-papiers belges. Selon les initiateurs, cette proposition de loi, rédigée avec l’aide d’avocats, sera automatiquement soumise et discutée publiquement au Parlement fédéral. Le débat est à présent au Parlement, en attendant à ce que cette réalité soit admise en Belgique et loi soit effective.

Ce projet de loi proposé détermine une série de critères clairs, justes et permanents pour la régularisation des personnes sans-papiers. [the_ad id="7305"] Il permettrait aussi la mise en place d’une commission indépendante pour la régularisation des personnes sans-papiers.

Interpellations sans réponse

Cette loi d'initiative citoyenne est venue après des années de luttes pour la dignité et des manifestations rassemblant des milliers de personnes. Depuis de nombreuses années, ils interpellent les décideurs politiques belges par tous les moyens (manifestations, pétitions, occupations,…) pour trouver une solution durable et raisonnable à leur situation. A présent, leurs interpellations restent sans réponse.

"Depuis de nombreuses années, nous interpellons les décideurs politiques belges par tous les moyens à notre disposition (manifestations, pétitions, occupations,…) pour trouver une solution durable et raisonnable à notre situation. Nos interpellations restent cependant sans réponse. [the_ad id="7305"] Nous sommes ainsi forcés de constater que notre voix a peu de poids.", lit-on dans l'appel des initiateurs d'une pétition de soutien aux sans-papiers.

"… aux yeux de l’État nous n’existons pas !"

L'année passée, des personnes sans papiers ont décidé de faire une grève de la faim… Durant 60 jours, face à la dureté de conditions de leur vie et à l’absence de perspective, plusieurs centaines d’entre elles ont mis leur vie en jeu.

Une pétition est lancée alors par le collectif "We Are Belgium Too" et à présent plus 46 000 signataires récoltées pour que cette loi devienne réalité. [the_ad id="7305"] Après des années de luttes pour la dignité et des manifestations rassemblant des milliers de personnes, le gouvernement semble incapable de trouver de solution pour les personnes sans-papiers. Une manière de  démontrer aux responsables politiques qu’aux yeux des Belges, ils sont aussi la Belgique.

Des milliers de personnes vivant en situation irrégulière en Belgique réclament leur régularisation face à la violence du non-droit. "Nous sommes des citoyennes et citoyens ordinaires. À un détail près… aux yeux de l’État nous n’existons pas. [the_ad id="7305"] On dit de nous que nous sommes environ 150 000 en Belgique, à vivre sans papiers. Nous y vivons parfois depuis 5, 10 ans voire beaucoup plus. Certains d’entre nous sont nés ici.", font-ils savoir.

Retour en haut