Une sculpture en hommage à l'émir Abdelkader vandalisée en France

Une sculpture en hommage à l'émir Abdelkader a été vandalisée avant son inauguration à Amboise, une ville de la vallée de la Loire, dans le centre de la France. Les dégradations effectuées avec une disqueuse, ont été observées quelques heures avant l'inauguration. Les services de la police ont ouvert une enquête.

La sculpture qui devait être inaugurée ce samedi à 11 heures,  a été largement dégradée dans sa partie basse. L’œuvre intitulée «Passage Abdelkader», signée de l'artiste tourangeau Michel Audiard, représente l'émir découpé dans une feuille d'acier rouillé. Elle a été proposée pour les 60 ans de l'indépendance de l'Algérie, par l'historien Benjamin Stora dans son rapport sur «Les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d'Algérie».

Selon le chef d'escadron de la gendarmerie Hugues Loyez cité par l’AFP, «l'œuvre était en parfait état depuis sa mise en place il y a dix jours. [the_ad id="7305"] La police municipale a constaté ce matin, un peu après 08H00 les dégradations. Il n'y a pas de revendication». Le procureur de Tours Grégoire Dulin a annoncé l'ouverture d'une enquête pour « dégradation grave de bien destiné à l'utilité publique et appartenant à une personne publique».

De son coté, l'ambassadeur d'Algérie en France Mohamed Antar Daoud a dénoncé «un acte de vandalisme d'une bassesse inqualifiable». «Il faut dépasser cela (...). Le rapprochement franco-algérien continue. Il y a une dynamique, une volonté de part et d'autre d'aller de l'avant».

L'historien Benjamin Stora a dénoncé «l'obscurantisme et l'ignorance» de ceux qui ont vandalisé l'œuvre. «L'émir Abdelkader a eu plusieurs vies. Il a combattu la France bien sûr mais il a été aussi un ami de la France. Ceux qui ont fait ce geste ne connaissent rien à l'histoire de France, ce sont des analphabètes, des incultes qui ne savent pas ce qu'a été l'émir», a regretté l’historien français né en Algérie.

Retour en haut