France - EVC 2021 : plus de 1 200 médecins algériens admis

Les EVC, ou épreuves de vérification des connaissances, est l'une des principales portes d'accès à l'exercice de la profession de médecin en France. Pour la session 2021, des milliers de médecins, venus d'environs 24 pays hors Union Européenne, ont pris part à cet examen. Sur les 1 993 admis, plus de 1 200 des lauréats sont issus des universités algériennes.

Comme à leur habitude, les algériens se sont illustrés aux épreuves de vérification des connaissances (EVC) en décrochant plus de 60% des postes, et ce, malgré la grande restriction de voyage concernant l'Algérie à cause du Covid. [the_ad id="7305"] Pour cette année, 1 993 postes sont ouverts aux praticiens de la santé, plus de 1 200 sont obtenus par des candidats de nationalité algérienne devançant ainsi les tunisiens et les marocains.

Au total, des milliers de médecins venus d'environ 24 pays hors Union Européenne ont participé à ce stage qui s'est déroulé en France. La liste des lauréats, principale et complémentaire, a été mise en ligne sur le site du Centre National de Gestion (CNG) ce vendredi 04 février. [the_ad id="7305"] Elle fera ensuite l’objet d’une publication au Journal officiel de la République française, après vérification des informations relatives à l'état civil des admis.

Après avoir réussi l'examen théorique sur la base de questions écrites des EVC, les candidats auront ensuite 4 jours sur la plateforme informatique du CNG pour saisir et classer leurs vœux d'affectation sur les postes disponibles. [the_ad id="7305"] A l'issue de ces 4 jours, les lauréats seront affectés sur un poste en fonction de leur rang de classement.

Les EVC, première étape d’autorisation d’exercice

Les EVC sont la première étape de la procédure d’autorisation d’exercice (PAE), un processus de 3 ans qui s'adresse à tout praticien – du monde entier- désirant exercer son art en France. La PAE est l’une des procédures les plus simplifiées permettant aux praticiens à diplôme hors union européenne, d’exercer la profession de médecin, chirurgien-dentiste, pharmacien et sage-femme.

La fin du stage aboutit à l’inscription au Conseil National de l'Ordre des Médecins Français (CNOM).
Ce qui donne au praticien le droit de plein exercice en France et aura la même paie qu'un médecin français. Il est à signaler que le stagiaire étranger aura aussi la même rémunération que le stagiaire français. Soit entre 2 500 à 3 500 euros par mois, l'équivalent de deux fois le salaire d'une infirmière française. [the_ad id="7305"] La France organise périodiquement cet examen théorique pour tout médecin titulaire d'un diplôme de médecine hors Union européenne, quel que soit le pays. Une épreuve écrite de connaissances pratiques et une autres portant sur des connaissances fondamentales. Ceux qui ont des diplômes de médecine de l'Union européenne, leurs certificats sont acceptés directement.

Retour en haut