Transfert de devises : une femme arrêtée à l’aéroport international d’Alger

Les services de la Police aux frontières (PAF) de l’aéroport international d’Alger, ont mis en échec, une tentative de transfert illicite vers l’étranger d’un montant en devise. Une femme a été arrêtée alors qu’elle s’apprêtait à quitter le territoire national à destination de la Turquie. Cette opération a permis la saisie de 17300 euros en liquide.

La vigilance des éléments de la PAF de l’aéroport international Houari Boumediene, « a permis l’arrestation de la mère de deux enfants alors qu’elle se préparer à embarquer vers la Turquie en transportant illégalement, 17300 euros en liquide.

La femme a été arrêtée à un point de contrôle de l’aéroport. [the_ad id="7305"] Les éléments de la PAF l’ont suspecté lorsqu’elle a refusé d’enlever ses chaussures pour les besoins de la fouille.

Un dossier de procédures pénales concernant l’infraction à la législation et au mouvement des capitaux de et vers l’étranger a été constitué et les mis en cause ont été présentés devant le parquet territorialement compétent. [the_ad id="7305"] Après parachèvement des formalités légales, la mise en cause a été présentée devant les juridictions compétentes.

Pour rappel, la Banque d’Algérie a adressé une directive à la direction générale des douanes (DGD), relevant des lois et réglementations du transport et import-export des devises. La Banque Centrale a décidé de revenir à l’article 72 de la loi de finances 2020 et au contenu de son règlement 16-02 de 2016, qui fixe un seuil de 5000 euros pour les étrangers et 1000 euros pour les nationaux.

Retour en haut