Réouverture totale des frontières : l’IATA presse les gouvernements

L'Association internationale du transport aérien (IATA) a exhorté les gouvernements à accélérer la levée des restrictions sur les voyages alors que la  Covid-19 continue d'évoluer de la pandémie au stade endémique. Willie Walsh, directeur général de l'IATA estime que les contraintes de vacances dans n'importe quelle partie du monde ont eu un impact mineur sur la propagation de Covid-19, y compris du variant Omicron.

L’ IATA  appelle à supprimer toutes les limitations sur les voyages y compris la quarantaine et les tests, pour les personnes totalement vaccinées avec un vaccin reconnu par l'OMS. Cela permettra aux voyageurs de passer des vacances sans frais de quarantaine en présentant au départ, un résultat de test d'antigène négatif.

Pour Willie Walsh, directeur général de l'IATA, « avec l'expérience du variant Omicron, [the_ad id="7305"] les preuves scientifiques et les opinions s'opposant au ciblage des voyageurs par des restrictions et des interdictions de pays pour contrôler la propagation du COVID-19 s'accumulent", a-t-il déclaré.

Les restrictions n'ont pas fonctionné

« Ces mesures n'ont pas fonctionné. À l'heure actuelle, Omicron existe dans toutes les régions de la terre. C'est pourquoi les voyages, à quelques exceptions près, n'augmentent pas le risque pour les populations. Les milliards dépensés pour tester les voyageurs seraient bien plus efficaces s'ils étaient alloués à la distribution de vaccins ou au renforcement des systèmes de soins de santé », a-t-il ajouté.

S’appuyant sur une étude récemment publiée par Oxera et Edge Wellbeing qui a démontré le faible impact des restrictions de voyage sur la gestion du déploiement d'Omicron, l’OMS a recommandé de « lever ou d'assouplir les interdictions de circulation internationale, [the_ad id="7305"] car elles n'apportent aucune valeur ajoutée et continuent de contribuer au stress économique et social subi par les Etats. L'échec des restrictions de voyage introduites après la détection et le signalement de la variante Omicron pour limiter sa propagation internationale démontre l'inefficacité de ces mesures dans le temps. »

Retour en haut