Montréal : un adolescent algérien de 17 ans tué dans une fusillade

Un adolescent algérien âgé de 17 ans a été tué par balles jeudi dernier, à Montréal. Le jeune Amir Benayad a été atteint de plusieurs projectiles à la poitrine, avant de s’écrouler au sol. Il s’agit d’une deuxième tragédie qui frappe la communauté algérienne de Montréal après l’assassinant en février 2021, de Meriem Boundaoui âgée de 15 ans.

La mort du jeune algérien constitue le premier meurtre à survenir sur le territoire de Montréal cette année. L’adolescent a été mortellement touché par plusieurs balles à l’intersection des rues Roy et Rivard. Il a été transporté à l’hôpital par la suite, où il a succombé à ses blessures.

La mairesse de Montréal Valérie Plante a réagi sur son compte Twitter vendredi matin, à cette  « tragédie ». « Le décès par balles de l’adolescent dans @LePMR est une tragédie. Je suis de tout cœur avec la famille, les proches et les amis de ce jeune homme. Le @SPVM fait enquête pour comprendre la tournure des événements. Ce genre d’incident n’a pas du tout sa place à Montréal, »  a-t-elle écrit.
[the_ad id="7305"]
Pour le chef d’Ensemble Montréal, Aref Salem « un autre adolescent. Un autre de trop après Meriem Boundaoui, Hani Ouahdi, Jannai Dopwell-Bailey et Thomas Trudel. D’autres jeunes après lesquels on avait dit : c’est assez. J’offre mes sincères condoléances à la famille et aux amis d’Amir Benayad », a souligné M. Salem.

Retour en haut