France : "Zouaves Paris" dissous par le gouvernement

Le groupuscule d’ultra-droite les Zouaves Paris a été dissout ce mercredi 5 janvier, en conseil des ministres. Cette décision a été annoncée par le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin sur Twitter. Il a notamment, accusé le groupuscule d’appeler « à la haine et à la violence ».

Ce groupe informel, apparu en 2017 rassemble une vingtaine de membres accusés d ’être « à l’origine de nombreux et récurrents agissements violents » et de « propager un discours ouvertement raciste », diffusant « régulièrement des images reprenant les symboles de l’idéologie nazie ».
[the_ad id="7305"]
Le groupuscule est soupçonné d’être impliqué dans les actes violents qui ont éclaté lors du meeting d’Eric Zemmour en décembre. les membres du groupe, surnommés les ZVP, avaient participé à la manifestation du 1er décembre 2018 des « gilets jaunes », la plus violente et marquée par le saccage de l’Arc de Triomphe.
[the_ad id="7305"]
À l’été  2018, ses membres revendiquent l'agression de supporteurs algériens lors de la Coupe du monde des quartiers organisée à Paris.

Retour en haut