Investissement : l’Algérie veut tirer le meilleur de sa diaspora

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a insisté une nouvelle fois, sur l'importance stratégique majeure de la diaspora algérienne établie à l'étranger et de la diplomatie économique. Le chef de l’Etat a appelé en outre, les missions diplomatiques à les placer au centre d’intérêt.

Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé lundi 8 novembre, à l'ouverture de la Conférence des chefs de missions diplomatiques et consulaires algériennes au Palais des Nations à Alger. Il a notamment, insisté sur l’impératif d’accorder un intérêt particulier à la diaspora algérienne à l’étranger.

« Vous n'êtes pas seulement appelés à prendre en charge les préoccupations de notre communauté, mais de renforcer ses liens avec la patrie en sus de l'implication de ses membres au processus du développement socio-économique de notre pays et aux efforts visant la consolidation de la place et du poids de l'Algérie sur la scène internationale », déclare le chef de l’Etat.

Pour ce faire, Tebboune a exhorté le corps diplomatique algérien à « développer les méthodes et les moyens pour une concrétisation, véritable et pratique, de l'intérêt particulier que j'accorde, personnellement, à ce sujet ».

Associer la diaspora au développement

Le chef de l’Etat algérien souligne que la communauté algérienne à l’étranger « recèle des compétences lui permettant d'apporter un plus qualitatif aux efforts de développement dans notre pays ». Affirmant que « armée d'une forte volonté, notre communauté ne demande que son association à cet effort collectif à travers l'entrepreneuriat innovant, l'échange d'expertises et la formation », soutient-t-il.

Le président algérien a donné des instructions au corps diplomatique pour «  mettre en place des cadres et des mécanismes idoines pour gérer cette opération et permettre aux membres de notre diaspora aux talents avérés d'apporter leurs contributions ». S’adressant aux diplomates algériens, Tebboune a déclaré : «  vous devez communiquer avec la communauté en mettant à leur disposition des numéros verts outre l'ouverture de canaux de communication directs ou électroniques ».

Retour en haut