Importation des voitures en Algérie : aucun agrément n’est délivré

Le ministre de l’industrie Ahmed Zeghdar s’est exprimé ce jeudi 4 novembre, sur le dossier de l’importation de véhicules neufs. Le responsable algérien a fait savoir que son ministère n’a accordé aucun agrément aux concessionnaires, soulignant que la plupart des demandes ont été rejetées.  

C’est une annonce qui ne risque pas de faire des heureux. Le retour à l’importation des voitures neuves en Algérie n ‘est pas pour demain. Le ministre de l’industrie explique que la procédure est encore à se débuts.  Pour le moment, aucun agrément n’a été délivré aux concessionnaires automobiles qui ont déposé leurs dossiers.

Pour donner une idée bien précise sur l’avancement de ce dossier, le ministre de l’industrie explique que le comité chargé de l’étude des dossiers des concessionnaires automobiles a déjà étudié 27 demandes. Seulement 7 demandes sont encore à l’étude, alors que tous les autres dossiers ont été rejetés.

L’importation des voitures n’est pas pour demain

Par ailleurs, le comité technique interministériel en charge du traitement des dossiers pour l’obtention de l’agrément a reçu pas moins de 66 dossiers depuis sa mise en place. Les quelques opérateurs à avoir été notifiés de réserves ont rapidement procédé à leur levée, espérant qu’en réglant ces quelques détails, l’agrément serait perceptible.

Ainsi la reprise de cette activité tant attendue par les citoyens ne verra pas le jour de sitôt. Elle semble même être remise aux calendes grecques, au grand dam des automobilistes qui n’attendent qu’un retour à la normale. Et au rythme où vont les choses, ce dossier risque de croupir encore longtemps dans les terroirs de l’administration.

Lire sur Algérie-Expat : Importation des voitures neuves en Algérie : le doute persiste

Retour en haut