Immigration : la Grande-Bretagne a besoin de 10 500 travailleurs étrangers

La Grande-Bretagne délivrera jusqu'à 10 500 visas de travail temporaires aux chauffeurs de camion et aux éleveurs de la volaille. C’est ce qu’a annoncé samedi 26 septembre, le gouvernement britannique.  

la Grande-Bretagne ouvrira ses  protes pour ces travailleurs saisonniers,  pour atténuer les pénuries chroniques de la main d’œuvre dans ces domaines.  Les visas à court terme sont valables du mois d’octobre à fin décembre. Ils concernent jusqu’à 10 500 visas de travail temporaires pour les chauffeurs de camion et travailleurs de la volaille.

La décision d'étendre le programme de visa de travailleur essentiel est un revirement dans la position du Premier ministre Boris Johnson, dont le gouvernement avait resserré les règles d'immigration post-Brexit. Il avait insisté sur le fait que la dépendance de la Grande-Bretagne à l'égard de la main-d'œuvre étrangère doit cesser.

Le gouvernement britannique a mené cette décision pendant des mois, malgré une pénurie estimée à environ 100 000 chauffeurs de poids lourds (PL).  Ces dernières semaines, le pays fait face à un besoin urgent de chauffeurs et d'autres travailleurs clés qui a affecté les approvisionnements en carburant et d'autres industries.

Une grave pénurie de chauffeurs de camions-citernes

La pénurie de chauffeurs de camions de carburant a provoqué de longues files d'attente dans les stations-service ces derniers jours. Plusieurs stations ont dû fermer en raison du manque de livraisons.

En plus de menacer les approvisionnements en carburant en temps opportun, le manque de chauffeurs de camion a touché les usines, les restaurants et les supermarchés britanniques.

Le gouvernement britannique a été la cible de vives critiques  après que la pandémie et le Brexit se sont combinés pour aggraver la pénurie de conducteurs et la hausse des prix de carburant.

Par ailleurs, les restaurants ont manqué de milkshakes et de boissons en bouteille pendant des semaines.  Le géant de la restauration rapide KFC a été contraint de supprimer certains repas de son menu, tandis que des restos rapides sont temporairement fermés en raison d'un manque de poulet.

 

Retour en haut