Incitation à la haine et à la violence en Algérie : Quatre personnes arrêtées

Quatre internautes, ayant propagé des discours haineux à travers les réseaux sociaux, ont été arrêtés par les services de sécurité de la wilaya d’Oran, a indiqué ce vendredi la Direction générale de la sûreté nationale.

Selon un communiqué de la DGSN, les protagonistes de cette vidéo virale sur les réseaux sociaux, ont été localisés par les services de lutte contre la cybercriminalité de la police judiciaire de la sûreté de  wilaya d'Oran. Les suspects sont impliqués « dans la diffusion de vidéos subversives qui appellent à la haine et à la discorde entre les citoyens », lit-on dans le communiqué de la DGSN. Toujours selon la même source, « les mis en cause seront présentés devant le procureur de la République ».

Des attaques haineuses

L’assassinat de Djamel Bensmail, perpétré le 11 août par une foule en furie, a créé une onde de choc en Algérie. La sauvagerie dont a été victime le jeune artiste, venu prêter main forte aux victimes des incendies à Larbaa Nath Irathen, en Kabylie, continue de susciter l’émoi, mais aussi de la colère sur la place publique. En effet, une minorité de personnes, qui ne représentent qu’eux-mêmes, continuent de distiller des appels à la haine, à la violence ou à la discrimination ethnique.

Dans ce contexte et suite à des attaques racistes contre la Kabylie, par un groupe de jeunes se présentant de la wilaya d’Annaba, à l’est de l’Algérie, la ligue algérienne des droits de l’Homme (LADDH) a décidé d’agir en saisissant la justice. « Ces individus tentent d’utiliser la tragédie nationale et l’effet de choc provoqué par l’inqualifiable assassinat de « Jemmy » pour cracher leur venin et distiller leur haine contre les habitants de toute une région du pays », dénonce la LADDH.

Appel au calme et à la sagesse

Rappelons qu’au lendemain de meurtre horrible de son fils, Noureddine Bensmaïl a adressé un message plein de sagesse à la Kabylie et à toute l’Algérie. Il a appelé les Algériens au calme, à la retenue et à l’union. Le père de Djamel Bensmaïl a notamment, mis en garde contre la division et la violence, affirmant n’avoir aucune haine envers la Kabylie. « Les gens de la Kabylie sont nos frères. Nous ne cherchons pas la Fitna. Que dieu nous donne du courage. Mon fils est un Chahid. Il est mort en héros », a-t-il déclaré dans une vidéo partagée sur Youtube. «J’ai perdu un fils, mais j’ai gagné des enfants. Vous êtes tous mes enfants», a-t-il encore déclaré aux jeunes qui l’ont accueilli au CHU de Tizi Ouzou.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a d’ailleurs rendu hommage au père du jeune artiste assassiné. Il a tenu à saluer le patriotisme de l’homme qui a appelé à la retenue et à l’unité nationale. « Il a barré la route aux ennemis de l’Algérie qui tentent de semer la discorde entre les enfants de la patrie (…) Ce sont là les qualités de l’Algérien authentique et libre », a-t-il dit. Très humblement,  Noureddine Bensmail a répondu, « je n’ai fait que mon devoir ».

Retour en haut