Après l’Algérie et la Tunisie, le Maroc touché par les feux de forêts

Après l’Algérie et la Tunisie, le nord du Maroc enregistre plusieurs départs de feux de forêts, depuis deux jours. La zone forestière la plus touchée se situe à Chefchaouen, dans les montagnes du Rif.

Depuis samedi 14 août, des violents incendies quasi simultanés ont mobilisé de nombreux pompiers et volontaires, ainsi que trois canadairs des Forces royales air. Selon les derniers chiffres, plus de 200 hectares de forêts ont été ravagés, a indiqué Rachid El-Anzi, directeur régional du Département des eaux et forêts à Chefchaouen. Aucune victime n’a été recensé, « la priorité ayant été donnée à la prévention de la propagation du feu vers les zones habitées », a précisé, hier soir, le même responsable.

Les autorités marocaines appellent la population à faire preuve de vigilance et de prudence, durant cette période de canicule et de sécheresse qui favorisent les incendies.

Le bassin méditerranéen en proie à des températures record

La vague de chaleur qui sévit ces deux dernières semaines dans le bassin méditerranéen, serait à l’origine des incendies ayant touché notamment le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Turquie, le Liban,  l’Italie ou encore la Grèce. A cela s’ajoute les vents qui amplifient la propagation des incendies, provoquant des dommages catastrophique pour les citoyens, l'environnement et la faune sauvage.

 

 

 

 

Retour en haut