L’ambassade des USA rend hommage à un professeur algérien emporté par la Covid-19

L’ambassade des Etats-Unis d’Amériques en Algérie a rendu un hommage posthume à un professeur algérien.  Il s’agit du chef de département de science politique à l’université d’Aïn Defla, Yahia Mohamed Lamine Mestek, décédé mercredi, des suites du covid-19.

Dans une publication sur sa page officielle, l’ambassade américaine a rendu un éloge funèbre pour honorer la mémoire au professeur algérien décédé à jeune âge. Yahia Mohamed Lamine Mestek est emporté par la pandémie à l’âge de 35 ans laissant derrière lui, sa femme et sa petite fille.

« En cette triste occasion, l’ambassade des États-Unis présente ses sincères condoléances aux proches de Lamine. A Allah nous appartenons, et vers Lui nous retournons », a écrit la chancellerie.

le défunt est un membre actif du réseau Alumni

La représentation diplomatique des USA rappelle que le défunt « a donné généreusement de son temps pour encadrer les jeunes algériens dans leurs carrières académiques et professionnelles ».

En effet, le jeune professeur est un membre actif du réseau Alumni de l’ambassade des États-Unis. Il avait participé au programme de bourses de développement du leadership MEPI en 2015 à l’Université de Syracuse à New York.

« Il a également été l’organisateur d’événements TedX dans toute l’Algérie, notamment à Batna et Chréa. En mai 2020, pendant le confinement imposé en raison de la Covid-19, Lamine a fondé Kesh Politics, le premier podcast politique d’Algérie », souligne la chancellerie. Il s’agit d’entretiens virtuels avec des experts politiques mondialement, connus à l’image de Noam Chomsky et Omar Aktouf. Les sujets abordés touchent généralement, à la « politique locale, régionale et internationale ».

« Lamine était une personne remarquable qui a beaucoup accompli au cours de sa courte vie », témoigne le représentant diplomatique.

https://www.facebook.com/USEmbassyAlgiers/photos/a.322967514391216/4413761871978406/

Retour en haut