« Geler l’immigration en France pendant trois à cinq ans » : La folle proposition d’un candidat à la présidentielle

L’ancien ministre et potentiel candidat à la présidentielle française, Michel Barnier propose un moratoire pour geler l’immigration pendant trois à cinq ans. Dans une tribune sur le Figaro, il détaille son projet pour une nouvelle politique migratoire, «sans coups de menton et sans faiblesse».

En clair, l’ex-négociateur en chef du Brexit propose que « la France ferme ses frontières aux immigrants pendant 3 à 5 ans ». L'idée est de mettre en place un moratoire sur l'immigration pour reconstruire une nouvelle politique migratoire et fixer de nouvelles règles.

Sous le titre éloquent : « Des mesures fortes et concrètes pour reprendre le contrôle de l'immigration », Michel Barnier détaille son projet sur les colonnes du Figaro. Il s’agit d'un rejet clair de la politique migratoire de la France des vingt dernières années.

Pour l’ex ministre « la vague migratoire s'est accélérée », sans qu’il n'y ait d'intégration. « Plusieurs centaines de milliers d'étrangers se sont maintenant installés sur notre sol sans comprendre le français, et parfois sans éprouver le besoin de l’apprendre,» dit-il.

Un moratoire sur l'immigration à soumettre à un référendum populaire

Le potentiel candidat à la présidentielle 2022, estime qu’il est temps d’aller vers un moratoire sur l'immigration avec l'idée de le soumettre à un référendum populaire.

Le sens de la proposition est « de nous laisser le temps de discerner ce qui est possible et de décider ce qui est bien ». En arrêtant les régularisations pour trois à cinq ans. « Très vite, on va pouvoir arrêter les régularisations inconditionnelles des sans-papiers, qui sont désormais 30 000 par an », écrit Michel Barnier dans Le Figaro.

D'autre part, les procédures pour les demandeurs d'asile peuvent être accélérées, tout en durcissant les critères et en réduisant la délivrance de visas de longue durée.

Maîtrise de la langue française pour obtenir un visa de longue durée

Il propose par ailleurs, l’exigence de la maîtrise de la langue française pour obtenir un visa de longue durée, comme c'est le cas aux Pays-Bas. L'augmentation de la détention administrative à six mois, comme cela se fait en Allemagne.

« Les étrangers qui arrivent en France doivent être prêts à rejoindre la société française», poursuit Barnier. Il propose donc un « pacte d'insertion renforcé » qui comportera un parcours axé sur des points linguistiques, éducatifs et civiques, liés à l'emploi.

L'ancien ministre français préconise surtout la mise en œuvre d’un moratoire sur l'immigration pour créer un « bouclier constitutionnel », une loi garantissant qu'aucun tribunal français ne pourra annuler les mesures adoptées également à la lumière des accords internationaux.

Retour en haut