Un cycliste algérien victime de racisme aux JO de Tokyo

Le cycliste algérien Azzedine Lagab a été victime de propos raciste de la part  d’un dirigeant allemand aux jeux olympiques de Tokyo. Lors du contre-la-montre de mercredi, Le directeur sportif de l’équipe d’Allemagne de cyclisme, Patrick Moster, a été filmé en train de proférer des propos racistes contre l’algérien Azzedine Lagab et l’erythréen Amanuel Ghebreigzabhier.  

 Les propos du responsable allemand ont été directement diffusés sur l’écran. Patrick Moster criait à l’un de ses cyclistes, Nikias Arndt, « rattrape les chameliers ». Allusion faite, à l’algérien Azzedine Lagab et l’erythréen Amanuel Ghebreigzabhier.

L’entraineur allemand s'excuse

L’entraineur allemand qui risque une lourde sanction a ensuite, présenté ses excuses.  « Je suis vraiment désolé, la moindre des choses est de présenter mes excuses. […] Cela n’aurait pas dû se passer », a-t-il déclaré.

Rudolph Scharping, président de la Fédération allemande a condamné ces propos qui   sont inacceptables, nous allons devoir nous entretenir avec lui à l’issue des JO ».

Le cycliste Nikias Arndt, s’est également exprimé critiquant le geste de son entraîneur. « Je suis effaré et je veux clairement dire que je prends mes distances avec ses propos, les mots utilisés sont inacceptables », a-t-il tweeté.

 

Retour en haut